Les objectifs

L’aménagement de la zone Bercy-Charenton est un enjeu fort pour les villes de Paris et de Charenton-le-Pont. C’est un secteur stratégique dans la construction de la métropole, une entrée de Paris et surtout une des dernières opportunités foncières de la capitale. Votés une première fois en Conseil de Paris en juillet 2013, les objectifs ont été enrichis et soumis une seconde fois au vote du Conseil de Paris les 17, 18 et 19 novembre 2014.

La rue Baron Leroy prolongée : une vraie rue parisienne qui relie Bercy à Charenton
(© illustrations réalisées par Diane Berg pour l’équipe de maîtrise d’œuvre urbaine
RSHP/AJN/TVK/AREP/Ingérop/Michel Desvigne/Franck Boutté/RFR )

Améliorer les liaisons entre les communes de Paris et de Charenton-le-Pont

  • Création d'une nouvelle voie de désenclavement du quartier de Bercy prolongeant la rue Baron-le-Roy jusqu'à Charenton-le-Pont réservée principalement aux modes doux, transports en commun, vélo, piétons, conformément aux orientations du PLU (voté en 2006) ;
  • Élargissement du quai sous le pont National ;
  • Création d'un cheminement piéton entre le boulevard Poniatowski et l'immeuble "Lumière";
  • Établissement de liaisons transversales au-dessus des voies ferrées.

Proposer une programmation urbaine mixte

  • Création d’une offre diversifiée de logements, notamment sociaux ;
  • Création de programmes à vocation économique (bureaux, activités diversifiées et commerces) et de logistique urbaine (espaces et hôtel logistiques) ;
  • Création d'équipements publics ;
  • Amélioration des équipements sportifs existants sur le secteur Léo Lagrange.

Faciliter l'accueil de nouveaux modes de transports en commun

  • Prévoir un aménagement des espaces publics permettant l’accueil de transports en commun adaptés aux besoins générés par le futur quartier.

Transformer l'environnement du site et les espaces publics

  • Qualification des berges de la Seine et de l’échangeur routier de Bercy;
  • Création de nouvelles voies desservant les îlots bâtis qui privilégient la mixité des usages sur l’espace public (vélos, piétons,..) ;
  • Mise en valeur des espaces publics existants dont le Bastion N° 1 et création de nouveaux espaces verts récréatifs ;
  • Constitution d’une trame verte sur le site.